logoAFCECE.ORG

 Pas de compte?  INSCRIVEZ-VOUS

 

 

 


Le Pinyin

Le Pinyin est la transcription officielle du chinois mandarin. Le pinyin utilise l'alphabet latin mais ne se lit pas comme le français, il est donc nécessaire de bien le maîtriser.

Les tons du pinyin

  • En chinois mandarin, chaque syllabe peut avoir 5 intonations différentes (tons) :
    - 1er ton : (maman) c'est le ton haut (55)
    - 2ème ton : (chanvre) c'est le ton montant (35)
    - 3ème ton : (cheval) c'est le ton bas (214)
    - 4ème ton : (insulter) c'est le ton descendant (51)
    - 5ème ton : ma (part. interrogative) c'est le ton neutre

Les quatres tons du chinois mandarin sur une échelle de 5

Les tons du pinyin se notent sur les voyelles. Le ton est noté sur la voyelle médiane (en chinois on distingue l'intiale, la médiane et la finale). En général l'ordre d'importance est le suivant : a, o, e, u, i. Exemple : mǎi, huā, jiā, dōu, shuō, què, suì, xiě. Mais pour "u" et "i" le ton se place toujours sur la deuxième lettre : iū, uī.

Les consonnes du pinyin

Les consonnes F, L, M S et la voyelle Y se prononcent comme le français.

Le français possède des consonnes sonores (avec un mouvement des cordes vocales) comme B, D, G et leurs correspondantes sourdes comme P, T, K.

En chinois on distingue les consonnes sourdes et les consonnes aspirées (avec une petite explosion d'air à la prononciation). Le problème est que les consonnes sourdes du chinois correspondent à l'écriture de nos consonnes sonores : B en pinyin se prononce comme P en français, etc.

Voici un tableau présentant les consonnes sourdes et leurs correspondantes aspirées du pinyin:

Sourdes Aspirées
B (comme P en français) P
D (comme T en français) T
G ( comme K en français) K
S (comme le S français) C (comme TS' explosif)
X (comme S mais avec le dos de la langue) Q ( comme TS' explosif mais avec le dos de la langue)
SH (comme CH en français) CH (comme TCH' explosif)

Le H du pinyin se prononce (comme la jota espagnol).
Le W se prononce comme en anglais (ou comme le OU intermédiaire du français WA = 'houa'»).
Attention ! Le R se prononce comme le J français mais avec la langue plus retournée en arrière.

En chinois, certaine consonnes se prononcent avec la pointe de la langue et d'autres, qui n'existent pas en français, avec le dos de la langue (la pointe de la langue est alors derrière les dents du bas).

Avec le pointe
Avec le dos
Comme le S français
S
X
Comme TS' explosif
C
Q
Comme DZ en français
Z
J

Les voyelles du pinyin

Le A se prononce comme le français : ya, wa, la, ma,...

Le O se prononce presque comme le français mais avec un très léger 'u' avant le O : MO ='MuO', PO='PuO'.

Le E se prononce très ouvert comme dans 'œuf' ou 'neuf' en français : le, me, te, …
Précédé de Y, I ou U le E se prononce comme É en français : xue, xie, ye, jie,...

I se prononce comme un petit E fermé en français (le, feu,...) derrière les consonnes dites 'chuintantes' : S, SH, C, CH, Z, ZH et R. (SI = 'se', SHI = 'che', RI = 'je',...)
Derrière les autres consonnes, le I se prononce comme le I français : mi, ni, li,...

Le U a également deux prononciations. Il se prononce comme le U français derrière Y, J, Q et X. Lorsqu'il est marqué du tréma Ü, il se prononce toujours comme U en français.
Derrière les autres consonnes et sans le tréma le U du pinyin se prononce comme le OU du français : wu, mu, lu,...

Les voyelles composées du pinyin:

OU se prononce comme 'o' en français mais suivi d'un petit 'e' OU = 'Oe'. DOU = 'TOe', LOU ='Loe',...

AN se prononce comme 'anne' en français (même derrière le U). Mais IAN se prononce comme 'iène' en français.

EN se prononce comme 'eune' (comme dans 'jeune') en français.

IN comme 'in' en anglais.

UN se prononce comme 'OUeN' en français (notez le petit 'e' entre le OU et le N).

AI se prononce comme 'aïe' du français.

EI se prononce comme 'eille' du français.

UI se prononce entre le 'oué' et 'oui' du français. On pourrait le noter 'OUÉï'.

Voyelle + NG se prononce comme en anglais. Il ne faut pas prononcer le G à la fin comme en français, le G 'meurt' dans la gorge : ANG, ING, ENG, ONG.

Les changements de tons du pinyin

L'intonation d'une syllabe peut changer suivant l'intonation des syllabes qui l'entourent :

Quand deux troisièmes tons se suivent, le premier se transforme en deuxième ton : nǐhǎo => níhǎo.
Cette transformation se fait à l'oral mais n'est en général pas notée à l'écrit.

L'intonation du troisième ton s'arrête en bas (21) si la syllabe est suivie d'une quelconque autre syllabe. Sinon, le troisième ton se fait en entier (214).

La négation 不bù est au quatrième ton isolément et devant le ton 1, 2 et 3. Devant le 4ième ton elle devient 2ième ton : bú qù, bú dà,...

Isolément le chiffre 'un' 一yī, est au 1er ton. Devant le 4ième ton, la syllabe prend le 2ième ton : yí gè, yí xià. Devant les autres tons la syllabe prend le 4ième ton : yì tiān, yì qǐ, yì zhí.