logoAFCECE.ORG

 Pas de compte?  INSCRIVEZ-VOUS

 

 

 

Retour


Médecine chinoise

Atlas des méridiens d'acupuncture en médecine chinoise

La médecine chinoise, également appelée médecine traditionnelle chinoise (en abrégé MTC), désigne le système médical particulier et original pratiqué traditionnellement en Chine et dans les pays qui ont bénéficié de l'influence chinoise : le Japon, la Corée et le Vietnam.

Les différentes thérapies de la médecine chinoise sont l'acupuncture et la moxibution, la phytothérapie, la diététique, les massages (Tuina) et le Qigong. Ces différents moyens thérapeutiques sont unifiés par une théorie sous-jacente originale profondément ancrée dans la pensée chinoise.

Cette théorie met l'accent sur les correspondances entre l'homme et la nature à travers les notions du yin-yang, des cinq éléments, de la relation Ciel Homme Terre et des souffles (qi) qui animent l'univers. Comme pour la nature, l'homme sain bénéficie de l'équilibre entre ces différents aspects de la réalité. Les excès ou les carences perturbent cet équilibre et se manifestent par la maladie. Les origines de ces désordres peuvent être nombreux : une vie désordonnée, des agents extérieurs (coup de froid par exemple) ou intérieur (les émotions).

En médecine chinoise, on ne cherche pas seulement à lutter contre un symptôme particulier, mais à rétablir un équilibre d'ensemble. La prévention des maladies tient donc une place importante en médecine chinoise. En d'autres termes, ce n'est pas seulement la maladie qui est l'objet de cette connaissance, mais surtout la santé. Cela implique une certaine humilité face à la réalité. L'homme doit se conformer au rythme de l'univers (Dao) et ne peut pas tout se permettre. C'est hélas une notion qui va à l'encontre d'un mouvement de pensée très puissant à notre époque mettant en avant une liberté qui se définit par une absence de contrainte plutôt que par le choix responsable.

Les différentes thérapies peuvent être combinées. Le choix s'effectue souvent suivant le médecin et le malade en fonction de la maladie, des moyens et des goûts de chacun. Notons toutefois que « médecine chinoise » fait tout de suite écho à « acupuncture » en occident alors que pour le monde chinois, c'est plutôt la « phytothérapie ». En effet les aiguilles font assez peur aux chinois alors qu'ils peuvent trouver les plantes plus facilement que nous.

Le termes « phytothérapie » signifie « traitement des maladies par les plantes ». Il n'est pas tout à fait exact pour la médecine chinoise dont la pharmacopée comprend aussi des minéraux et des parties d'animaux.